First indoor titel

First indoor titel

posted in: Events | 0

=== Translation coming ===

Cela faisait longtemps que je l’attendais cette journée ! Après en être passé très proche l’année passée, cette fois c’est fait, je gagne mon deuxième titre de champion suisse élite… mon premier indoor !!!

Pour moi c’est énorme, car c’est exactement au bout d’une année de lutte pour revenir de blessure que je retrouve mon niveau ! Cela n’était pas gagné d’avance, car après avoir relativement rapidement soigné ma cheville… puis mon ischio, j’ai dû me contenter d’un décevant 2.00m sur la deuxième moitié de saison d’été passé. La préparation d’hiver était donc essentielle afin de retrouver la confiance. Mais elle ne fut pas facile, en raison du manque d’entraînements techniques (toujours cette fameuse indisponibilité de la salle à Aigle). Mais depuis la première compétition de cette année, en un petit mois, j’ai réussi à trouver mes repères, mes sensations, et une pêche d’enfer pour les championnats suisses ! Juste à temps.

C’est donc complètement libéré que je suis monté à Macolin pour y réaliser le concours presque parfait. Je franchis les barres l’une après l’autre. Un seul petit couac sur le premier saut à 2.03m, il est très vite effacé à la barre suivante après l’impasse. Après quoi, je me retrouve dans la même situation que l’année passée : le titre se joue à 2.09m. Je suis bien décidé à ne pas répéter l’erreur qui m’a coûté la saison 2017, je reste 100% concentré. En passant au deuxième essai, je prends la tête et après le troisième échec de Roman Sieber, je sais que je l’ai enfin fait.

Je reste concentré, il y a toujours mon objectif. Après deux très bons sauts à 2.12m et avoir reculé un peu le point de départ de l’élan, le dernier saut s’effectue à 2.16m. Et… ça passe pratiquement… Sans aucun doute le meilleur saut de mon concours, il ne manque que de tout petits détails. Ça sera pour cet été. Ce concours montre que l’objectif que j’annonce depuis une année est largement dans mes cordes. D’autant plus que j’ai géré cette compétition complètement seul, sans entraîneur. Cela me remplit de confiance.

Cette compétition est pour moi un grand succès. D’ailleurs, ce n’est pas que le mien, mais également celui de toutes les personnes qui ont cru en moi et m’ont aidé depuis une année, entre autres mon entraîneur, ma physio, mon préparateur mental, ma famille, Arianna et mes amis. Je vous remercie du fond du cœur, sans vous cela n’aurait pas été possible !

Il est maintenant temps de commencer la préparation pour l’été, et il y a du changement dans l’air. Avant ces championnats, j’ai pris la décision difficile de de chercher un nouvel entraîneur. D’une part après plus de six ans de collaboration avec Silvan Keller, il est temps de trouver de nouveaux chemins, de l’autre nous n’avions plus la même vision quant à l’organisation de l’entraînement. Je suis très satisfait du travail que nous avons réalisé ensemble, et je lui en suis très reconnaissant. Je profite de cet article pour remercier une nouvelle fois Silvan pour toute son aide durant ces années.

Crédit photo : Nicolas Streit

Follow Vivien Streit:

I have begun athletics since I am 9 years old, and at (the age of 16) I gradually specialized in the high jump. Although having an untypical profile for high jump, I compensate my few centimetres less with a fast run-up and a lot of work over the bar.

Latest posts from