Championnats Suisses

Championnats Suisses

Posté dans : Compétitions | 0

Ce dimanche aux Championnats Suisses, mon objectif était clair : rapporter le titre et passer 2.16m. Je sais en être capable ! Les conditions étaient parfaites : ma préparation idéale, ma forme physique plus aiguisée que jamais. Bref tout le travail (physique, technique et mental) accompli depuis la fin de la saison est en train de payer. D’ailleurs les résultats de mes trois premiers concours le démontrent très bien : 2.05m puis deux fois 2.08m. J’ai trouvé de la régularité au-dessus de 2.05m ! C’est d’ailleurs un des objectifs que j’avais fixés avec mon entraîneur.

J’avais donc fait le nécessaire pour être au top pour ces championnats nationaux. Je suis le dernier à commencer le concours à la barre des 2.00m. Elle passe sans encombre. Après l’impasse à 2.03m, j’attaque 2.06m, aussi passé du premier coup. Il n’y a certes pas une marge extraordinaire, mais je suis en train de rentrer dans le concours. Puis c’est 2.09m, et là encore c’est franchi du premier coup. A ce moment, je suis dans une situation que j’affectionne. Je suis en tête du concours, et en ne faisant tomber aucune barre, je ne laisse aucune chance à mes adversaires de passer en tête. En plus le dernier saut est le meilleur, je monte en puissance. C’est parfait ! Je suis dans la même situation qu’en 2014 où j’avais réalisé mon record !

Et exactement à ce moment-là, en redescendant du tapis, je me déconcentre un léger instant, et malheureusement, la cheville tourne. Fort, même très fort. Sur le moment, je me dis que ça va aller. J’attends la prochaine barre, c’est 2.12m, on n’est plus que deux. Mais à l’instant où je commence mon élan, je comprends que le concours est fini pour moi. Sauter, ça serait juste aggraver la blessure. Le titre s’envole, car Roman (mon dernier adversaire) vient de passer 2.12m.

Voilà, c’est comme ça que se termine mon concours. Je ne suis plus en mesure d’aller montrer ce que j’ai dans les jambes 2.16m. C’est dur, mais c’est le sport, et je l’accepte. C’est donc en béquilles et avec le sourire que je monte sur le podium. Mon concours amputé me vaut tout de même l’argent, et ça c’est positif ! Félicitations à Roman Sieber et Quentin Pirlet pour leurs médailles d’or et de bronze !

Quant à ma blessure, c’est une entorse de la cheville de grade 3. En clair, une déchirure complète du ligament. D’après mon médecin, il y a pour deux à trois mois pour récupérer complètement. Mon objectif est maintenant de soigner cela correctement. Cette entorse n’est qu’un obstacle à franchir. Quand je serai prêt, je reviendrai avec encore plus d’envie et un objectif inchangé 2.16m.

Cette blessure sera ma force !

Crédit photo : Nicolas Streit

Suivre Vivien Streit:

Je pratique l’athlétisme depuis que j’ai 9 ans, et me suis progressivement spécialisé dans le saut en hauteur à l’âge de 16 ans. Bien que n’ayant pas le profil typique d’un sauteur en hauteur, je compense mes quelques centimètres en moins par un élan rapide et beaucoup de travail au-dessus de la barre

Derniers billets de