Une bonne saison d’hiver

Posté dans : Compétitions | 0

Le plan de cet hiver : trois meetings de préparation puis un titre à défendre aux championnats nationaux à St-Gall.

Lors de ces trois premiers concours (Aigle, Hirson F, Ste-Croix), les sauts étaient bons, voire très bons pour certains. Mais différents détails m’ont empêché d’en repartir avec les résultats escomptés, certaines fois ce furent des points techniques en cause, une autre les prémices d’une crève (Hauteur & Musique). C’est donc avec une meilleure performance de la saison en dessous de mes ambitions, mais la ferme conviction que j’étais capable de faire bien mieux, que je me suis rendu, il y a une semaine, aux championnats suisses.

Là, mes efforts de cet hiver et l’investissement de toute ma nouvelle structure d’entraînement ont payé, je réalise le meilleur concours jusqu’alors. Aucun échec jusqu’à 2.09m, une seule erreur à 2.12m rattrapée sur le saut d’après à 2.15m. Soit une seule barre à terre avant d’égaler mon record outdoor, de battre celui indoor de 5cm, de réaliser la meilleure performance suisse de la saison et remporter les championnats ! J’en suis naturellement très heureux !

Les choses n’étaient néanmoins pas terminées, car mon adversaire Roman Sieber avait gardé ses deux derniers essais pour 2.18m. Aucun d’entre nous ne réussit à franchir cette barre, mais deux de mes trois essais à cette hauteur sont très positifs. Ils laissent clairement entrevoir beaucoup plus pour cet été. Et c’est le point qui me réjouit le plus ! Après un changement d’entraîneur, on peut s’attendre à devoir patienter le temps de s’adapter. Or, les résultats sont déjà au rendez-vous. Je suis donc plus que satisfait de travailler jour après jour avec mes deux entraîneurs, Nicolas Verraires et Heiko Van-Vliet. Je suis très positif pour cet été, mais il y a plus que jamais du travail en perspective. Les choses ne se feront pas toutes seules, mais c’est cela qui rend tous les investissements plus beaux.

C’est aussi dans ces moments positifs que les périodes plus difficiles prennent tout leur sens. Je pense notamment à ma blessure de la cheville dont je me suis remis grâce à l’aide de Chloé Weber, ma physio. Je pense aussi à la période compliquée qui touche actuellement mon ami et camarade d’entraînement, Loïc Gasch. C’est pourquoi je tiens à remercier toutes les personnes qui dans l’ombre ont participé à cette réussite.

Merci à mes coachs !

Merci à ma physio !

Merci à ma famille !

Merci à toutes les personnes qui m’entourent !

Je ferai tout pour qu’il y ait d’autres moments comme celui-là.

Crédit photo: Nicolas Streit

Suivre Vivien Streit:
Je pratique l’athlétisme depuis que j’ai 9 ans, et me suis progressivement spécialisé dans le saut en hauteur à l’âge de 16 ans. Bien que n’ayant pas le profil typique d’un sauteur en hauteur, je compense mes quelques centimètres en moins par un élan rapide et beaucoup de travail au-dessus de la barre
Derniers billets de