Championnats Suisses 2018

Posté dans : Compétitions | 0

Après quatre ans de lutte acharnée, de travail, de préparations, de blessures puis retours, mais aussi de plaisirs, déceptions, passions, d’enseignements, je peux enfin le dire, je suis de retour à mon meilleur niveau ! Et quels meilleurs moments que de le faire, hier, lors des Championnats suisses à Zofingen ? En franchissant 2.15m sur mon seul et unique essai que j’avais conservé pour cette hauteur, j’établis un nouveau record personnel et par la même occasion m’empare de l’argent !

La stratégie de montée de barre agressive que j’ai progressivement appliquée depuis le début de cette saison porte ces fruits. Après avoir réussi 2.00m et 2.06m, j’échoue une première fois à 2.09m et décide de monter directement à la barre de 3cm sa grande sœur qui, pas plus sympa que sa cadette, décide de ne pas rester sur les taquets (alors qu’elle aurait tout autant pu décider du contraire). A ce moment, à la troisième place provisoire, l’argent se situe à 2.15m. C’est donc la hauteur de ma prochaine tentative… et ça passe !!! Les essais suivant, une fois à 2.18m et deux fois à 2.21m, auront moins de réussite, mais me montrent qu’il y a de bons espoirs en visant plus haut !

Que dire de plus ? Tellement de joie, ainsi que de reconnaissance envers toutes les personnes qui m’ont soutenu, encouragé et m’ont permis d’arriver (ou de revenir) ici. Les quatre années d’efforts ont valu la peine. Contrairement à la manière dont j’aime fonctionner, le chemin que j’ai emprunté a été bien loin de la ligne droite, mais j’ai beaucoup appris. Je me sens maintenant plus fort que jamais, je suis prêt à continuer dans cette voie pour découvrir à quelle hauteur elle m’amènera.

Je veux terminer en remerciant Nicolas Verraires pour notre collaboration grandissante sur les points techniques, Denys de Blaireville pour le travail effectué sur le plan mental, ainsi que tous mes proches pour leur soutien inconditionnel.

Tous mes vœux de bon rétablissement vont à mon ami, vainqueur du concours, Loïc Gash, qui s’est malheureusement blessé sur son dernier saut.

Crédit photo : Nicolas Streit

Suivre Vivien Streit:
Je pratique l’athlétisme depuis que j’ai 9 ans, et me suis progressivement spécialisé dans le saut en hauteur à l’âge de 16 ans. Bien que n’ayant pas le profil typique d’un sauteur en hauteur, je compense mes quelques centimètres en moins par un élan rapide et beaucoup de travail au-dessus de la barre
Derniers billets de